Tél accueil Mairie : 05 62 06 10 01

Développement durable et Environnement

Labellisation TEPCV

Le Pays Portes de Gascogne a été labellisé en 2015 Territoire à Energie Positive pour la Croissance Verte. Fleurance est dans cette mesure reconnue comme commune d’excellence pour la transition énergétique et écologique. A cet effet, la commune s’engage dans une démarche qui vise à réduire les besoins en énergie de la commune, de ses habitants et infrastructures. Elle propose également un certain nombre de projet qui visent la protection du patrimoine naturel. Pour plus d’informations sur la labellisation TEPCV http://www.paysportesdegascogne.com/tepcv

Le chemin de la Biodiversité

La commune de Fleurance mène un projet d’acquisition foncière et d’aménagement d’un site naturel  en bordure du Gers à proximité immédiate de la ville. L’aménagement de ce site a pour vocation la découverte par le public du patrimoine naturel local. Le projet s’insère également dans un souci de préservation de la biodiversité présente. En effet, il s’agit zone humide, espace naturel fortement menacé dans la Gers.

Préalablement à l’aménagement pédagogique, un ensemble d’études seront réalisées en 2017 par la commune de Fleurance en partenariat avec diverses associations naturalistes gersoises afin de connaitre de façon précise les espèces et milieux qui composent cet espace. Ce diagnostic écologique comportera des inventaires faunistique et floristique ainsi qu’un plan de gestion pour maintenir sa biodiversité.

D’ores et déjà, les inventaires ont pu révéler la présence de la Jacinthe de Rome - Bellevalia romana,  espèce protégée au niveau national et faisant l'objet d'un Plan Régional d'Actions.
Particulièrement emblématique des prairies naturelles humides de notre territoire, elle est menacée par la disparition progressive de son habitat naturel.

La labellisation « oasis  nature »

Le chemin de la biodiversité a été labellisé « Oasis Nature » par l’association « Humanité et Biodiversité ». Un Oasis Nature est un espace propice à la préservation de la biodiversité afin de recréer des liens entre l’humanité et la nature. La commune s’est engagée à respecter la charte des Oasis Nature.

L’Atlas de la biodiversité Communale

En 2018, la commune démarre un projet d’Atlas de la Biodiversité Communale. Tout au long de l’année, la mairie accompagnée de nombreux partenaires va conduire un certain nombre d’actions visant à : inventorier et cartographier le patrimoine naturel, animer des ateliers participatifs et organiser des sorties de découverte de la faune et de la flore locale.

Un ABC, c’est quoi ?

La démarche Atlas de la Biodiversité Communale, ou ABC, a été engagée par l’État en 2010 à l’occasion de l’Année internationale de la Biodiversité.
Cette démarche a pour objectif en France d’aider les communes volontaires à connaître, protéger et valoriser leur biodiversité. Autrement dit, pour une commune, développer son ABC c’est :

  • Prendre conscience de l’importance de la biodiversité sur son territoire ;
  • Améliorer la connaissance de cette biodiversité en réalisant des inventaires des milieux naturels, de la faune et de la flore qui existent son territoire ;
  • Identifier et hiérarchiser les enjeux associés à cette biodiversité ;
  • Impliquer ses habitants dans cette dynamique ;

Prendre en compte la biodiversité inventoriée dans la gestion de son territoire, par exemple lors de l’élaboration de document d’urbanisme, d’un remembrement ou autre aménagement.

Le zéro pesticide dans l’espace public

La lutte contre la pollution des eaux par les pesticides, fait partie des orientations de la mairie de Fleurance.

Depuis 2016, s’est doté de matériels et de techniques permettant de diminuer voire de supprimer les pesticides dans l’espace public.

Cette démarche a pour objectif :

  • de protéger l’environnement, notamment les milieux aquatiques, ainsi que la santé publique,
  • de promouvoir des méthodes alternatives à l’utilisation des pesticides dans l’entretien des espaces public qui pourraient avoir une valeur incitative pour d’autres utilisateurs,
  • de réduire les nuisances (appauvrissement des milieux naturels, répercussion sur la santé...) et les coûts pour la société́ (dépollution des eaux, collecte et traitement des déchets toxiques ...) consécutifs à l’usage des pesticides.

Amélioration de la connaissance des plantes médicinales sauvages sur le chemin de la biodiversité

En 2017, un inventaire des plantes médicinales sauvages existantes dans l’espace de biodiversité se réalisera tout au long de l’année afin de répertorier les plantes médicinales sauvages sur les 4 saisons. Egalement l’école Monge participera à la détermination des plantes médicinales par la réalisation d’un herbier.